>Home >Qi gong >Qi et moxibustion
  Pratiquer
Se prendre la main
     
  Associations Découvrez les associations en cliquant ici
     
  Actualité Toute l'actualit╚ en un seul clic!
     
  Liens Liens utiles
     
  Pratiquer Se prendre en main
     
  Eduquer Mieux ═tre pour mieux apprendre
     
  Soigner Quelle th╚rapie?
     
  Être átre philosophe...
     
  Relaxation Relaxation par Dr Schultz, Dr Jacobson et le prof. Benson
     
  Conseils Conseils pour approfondir !
     
  Vidéos Vid╚os de relaxation pour votre bien ═tre !
     
  MTC et moxas
   
 

Le terme Moxa, d'origine japonaise, signifie "l'Herbe Brûlante". Il s'agit de l'armoise séchée aussi connue sous le nom chinois Ai Ye. La moxibustion est la combustion de l'armoise séchée sur des points d'acupuncture ou d'autres zones cutanées.

Les premières références de Moxibustion se trouvent dans les premières références textuelles d'acupuncture datant d'un peu plus de 2500 ans. Dans l'antiquité il y avait des médecins chinois spécialisés dans la moxibustion et qui traitaient leurs patients seulement avec les moxas. Aujourd'hui la moxibustion est souvent combinée avec l'acupuncture.

Il y a deux méthodes principales d'utiliser la moxibustion : directe ou indirecte. La moxibustion directe se réfère à la combustion de moxa directement sur la peau. Elle peut causer des brûlures et est très rarement utilisée en occident. En Chine, cependant, la moxibustion directe est toujours fréquemment utilisée. La moxibustion directe a été adaptée aux patients occidentaux et le système légal est de bruler seulement des fils légèrement plus épais qu'un cheveu, directement sur la peau. Cela ne provoque pas de brûlures et donne de petites ampoules. Cette méthode est difficile mais toujours très efficace dans la stimulation souhaitée du point d'acupuncture auquel elle est appliquée.

La moxibustion indirecte se réfère à la méthode de séparer la combustion du moxa de la peau par divers moyens. Ces moyens peuvent être une tranche fine d'ail, de gingembre, du sel, l'air ou autre. En utilisant l'air comme moyen de moxibustion indirecte, cela signifie que la combustion du moxa ne touche pas directement la peau, mais plutôt la chauffe simplement la faisant devenir rouge, bien sûr sans brulure. Cet effet peut être réalisé, par exemple, en tenant un bâton incandescent en rouleau d'armoise séchée et roulée tenu avec fermeté et stabilité à un certaine distance de la peau. Des petits cônes d'armoise peuvent aussi être attachés aux aiguilles d'acupuncture insérées et constituer des acumoxas afin de porter la chaleur par les aiguilles aux niveaux profond des méridiens. La médecine traditionnelle chinoise utilise la combinaison d'aiguille d'acupuncture et de moxa fixée sur elle depuis la haute antiquité. Ces acumoxas sont décrits dans le "Shang Han Lun" (traité des maladies du froid) sous le terme de "Wen zhen" traduit par "aiguille chauffante". Le grand avantage des moxas est qu'ils peuvent être utilisés à domicile par les patients eux-mêmes de leur propre initiative ou sur la prescription du médecin. Les acumoxas sont exclusivement utilisés par les médecins.

L'herbe Ai Ye dans la médecine chinoise a la fonction de pénétration et d'ouverture de tous les douze méridiens d'acupuncture, afin que le Qi et le sang puissent s'écouler sans à-coup et que la circulation vitale et sanguine soient réactivées et selon la terminologie chinoise, harmonisées. En plus de cela, les moxas et acumoxas ont un effet tel par la chaleur apportée pour réchauffer les parties du corps perçues froides ou devenues endolories par le froid qu'elles sont alors soulagées.

En effet dans la médecine chinoise, la douleur est considérée comme le résultat d'un flux non-libre du Qi et du sang. Si, par voie de moxibustion, la chaleur est ajoutée au corps et que les méridiens sont ouverts, ainsi donc le Qi et le sang couleront sans à-coup et tous signes de froid baisseront. Dans le "Shang han lun" il est dit que l'aiguille "Wen zhen" en réchauffant les Jing luo va activer le Qi et le sang, c'est-à-dire traiter les maladies dues au froid dit "bloqué" qui entraîne stagnation du sang et de l'énergie.

La moxibustion par les moxas et acumoxas est une thérapie d'importance majeure dans la MTC et elle est efficace pour n'importe quel problème de nature chronique ou qui s'aggrave lors de temps froid. L'arthrite qui est aggravée par le temps froid et humide, ou les maux de dos chroniques sont quelques excellents exemples. Cependant, la moxibustion n'est pas limitée à de telles maladies musculosquelettiques. La diarrhée peut souvent être guérie immédiatement en brûlant un moxa sur du sel dans le nombril. Encore plus remarquable, une étude publiée en 2000 dans le Journal de l'Association Médicale Américaine (JAMA) a montré que la moxibustion était significativement efficace dans les malpositions fœtales, obtenant que les enfants se tournent pendant leurs 33ème à 35ème semaines.

Cliquez ici ! Retour

 

 
Vidéos de relaxations
pour votre bien être !
Cliquez !